Skip to content

Les Pouilles, en Italie : conseils pour la location de voiture, et les hôtels

Matera Pouilles

Ciao tutti! Les Pouilles, je crois que je vous ai donné envie. Mais genre VRAIMENT envie ! Nous sommes rentrés il y a 15 jours, et je vous confirme : cette région est sublime! C’est une destination très à la mode actuellement, et je comprends pourquoi! Des villes sublimes, la mer, le beau temps, la cuisine italienne… tout est réuni pour vivre la Dolce Vita à fond les ballons 😉

Je sais aussi que vous êtes nombreux.ses à envisager d’y aller ces prochains mois, car j’ai eu beaucoup de questions durant mon escapade. Que ce soit sur la location de voiture, le logement, le parcours, la nourriture, comment voyager avec bébé, etc… Alors dans ce 1er article, je vais déjà commencer par vous donner quelques conseils sur la location de voiture et les hébergements.

Matera – Les Pouilles, Italie

Louer une voiture dans les Pouilles

Commençons par le sujet le plus sensible quand on organise un voyage en Italie : la location de voiture. Selon moi, la voiture est indispensable pour se déplacer dans les Pouilles. Les distances ne sont pas immenses entre chaque ville, mais elles se visitent vite. Vous changerez souvent de lieu, et le réseau de bus et de trains n’est pas optimum pour aller partout.

Si vous vous êtes renseignés sur les forums de voyages, vous avez certainement vu que les loueurs de voitures en Italie ne sont pas très réglos… Du coup, c’est un peu la panique au moment de réserver : sur quel site aller, quel loueur est digne de confiance? Je vous partage mon expérience à ce sujet et vous donne quelques tips pour ne pas vous faire arnaquer.

Utiliser une carte de crédit (et pas de débit)

Pour commencer, il est très important de vérifier que vous réalisez la location avec une carte de crédit, et pas de débit. En France, la plupart des cartes fournies par les banques sont des cartes de débit. Si vous réserver avec ça, vous aurez la désagréable surprise d’arriver chez le loueur en Italie, et qu’il vous dise qu’il n’accepte pas votre location car la carte n’est pas bonne (mais en plus, il ne vous remboursera pas l’argent déjà payé!).

1ère chose à faire, aller sur ce site : binlist.net . Vous rentrez les 1ers numéros de votre carte, et cela vous dit immédiatement si c’une une carte de crédit ou de débit. Autre option : vérifier auprès de sa banque, et la cas échéant, lui demander une carte de crédit.

Choisir un prestataire fiable

Après moultes recherches, mon choix s’est porté sur une réservation par le biais du site Carigami. C’est un comparateur de locations de voiture, qui est très utilisé en Italie, et les prix sont intéressants. Généralement, il est moins cher que sur les sites des loueurs car les tarifs sont négociés (j’ai vérifié par moi-même, et j’ai pu le constater).

Quelques jours avant d’arriver dans les Pouilles, j’ai reçu un mail de Carigami avec tous les documents nécessaires, que j’ai imprimé, c’était bien pratique. Si vous avez le moindre souci, n’hésitez pas à les appeler, même une fois sur place. Ils sont très réactifs, et règlent rapidement les problèmes.

Concernant le prestataire, j’avais choisi Sunnycars qui avait de très bons avis sur les forums, et un bon rapport qualité-prix. J’ai été un peu surprise car ce n’est pas Sunnycars qui s’est occupé de nous sur place, mais l’agence Filorent. Je pense que Sunnycar délègue sa prestation à cette agence sur Bari. Quoi qu’il en soit, aucun souci avec eux. 

J’ai loué une Citroen C3 pour 436€ pour 10 jours. En fonction de la période où vous louerez, cela peut être moins, ou beaucoup plus (en été). Et j’ai ajouté 2 sièges enfants à 20€ chacun.

Choisir l’assurance toutes options

Clairement, payer un supplément pour une assurance multirisques n’est pas dans mes habitudes. Mais pour l’Italie, il faut prendre des précautions, car la conduite des Italiens est assez sportive, et les accidents arrivent vite!

J’ai donc pris le pack protection premium, qui comprend l’assurance sans franchise + Pneus/Bris de glace + Dessous de caisse + Prise et retour avec le plein de la voiture + les killomètres illimités. Il n’y a qu’une petite caution bloquée sur la carte de crédit sur place (caution qui sert au cas où vous ne rendez pas la voiture avec le plein etc). Ma franchise était de 200€ pour le modèle de voiture choisi. Normalement, il faut la payer à l’arrivée, puis elle est rendue par virement quelques jours après le retour. Honnêtement, je ne sais pas ce que le loueur a fait, mais je n’ai pas été débité. Je pense que le montant était juste bloqué, au cas où. Mais bon, cela ne change rien au final.

Vraiment, je vous recommande cette assurance multirisques. Oui c’est plus cher, mais au moins vous aurez l’esprit tranquille, s’il vous arrive le moindre pépin.

A l’arrivée à l’aéroport

Nous devions appeler le prestataire pour qu’il vienne nous chercher. Selon par qui vous passer, il n’a pas forcément de bureau à l’aéroport. Aucun souci, le numéro était inscrit sur la feuille fournie par Carigami. 5 minutes après, il était là, nous a emmené à son bureau où nous avons signé le contrat (attention à bien lire ce que vous signez). Puis nous sommes repartis avec la voiture (en super état). Ils n’ont pas essayé de me vendre d’assurance supplémentaire, j’avais de toute façon un document de Carigami en Italien qui indiquait que j’avais déjà pris le pack total d’assurances.

Nous avons fait quelques photos du véhicule, ainsi que du compteur et de l’essence (qui était plein). C’est important de le faire, surtout si votre voiture est déjà bien abimée.

A la restitution

Comme à l’aller, faites le tour de la voiture et prenez des photos sous toutes ses coutures (même le bas de caisse). Cela permettra de prouver qu’elle était en bon état à la restitution, et qu’ils vous rendent bien la caution, le cas échéant.

Rendez la voiture avec le plein d’essence, et gardez bien le ticket d’essence (et là aussi, faites une photo du compteur kilométrique et de la jauge d’essence).

Et demandez une copie du contrat retour quand vous l’aurez signé.

Avec tous ces conseils, vous devriez éviter les ennuis!

Notre voiture pour notre road trip dans les Pouilles, en Italie
 

Les hôtels / les logements

2ème point important dont je voulais vous parler : les logements. Parce que j’ai remarqué qu’ils partaient très vite, malgré le fait que je m’y sois bien prise à l’avance (environ 8 mois avant). Alors bien sûr, libre à vous de réserver seulement quand vous serez sur place. Mais si c’est le cas, vous risquez de ne pas avoir des logements très qualitatifs, ou qu’ils soient très chers. Même si vous partez hors saison, gardez en tête que cette destination est très prisée à l’heure actuelle. Mais si vous voulez conservez la liberté de votre parcours, évidemment, cela s’entend. Faites au mieux selon vos envies / besoins! Je vous donne juste ici quelques conseils, si jamais vous souhaitez réserver avant votre départ.

Réserver en avance, c’est vraiment plus sûr

Personnellement, j’aime réserver en avance les logements. Parce que je trouve cela beaucoup plus pratique, surtout avec les enfants. Je peux ainsi comparer tranquillement de chez moi les différentes options, puis je réserve ce qui me convient le mieux. Sachez que selon les périodes (haute saison, vacances scolaires, etc…), les logements partent comme des petits pains. N’hésitez pas à booker, même plusieurs mois à l’avance, d’autant que certains hôtels / sites de réservation offrent la possibilité d’annuler à la dernière minute.

Les horaires d’arrivée peuvent être contraignantes

Pour notre voyage, j’ai opté pour des Bed & Breakfast, ou des chambres louées par des particuliers. Sachant que généralement, ils ne logent pas sur place. Il faut donc les prévenir à l’avance de votre arrivée. Je ne vous cache pas que j’ai trouvé cela un peu pénible, car certains me demandaient 3 jours à l’avance mon heure d’arrivée. Ou ils m’imposaient des plages horaires plus contraignantes que celles indiquées sur le site de réservation.

Il faut savoir que beaucoup de loueurs font cela en parallèle de leur travail. C’est cool pour eux, cela leur fait un complément à leur revenu. Mais Ils ne sont donc pas toujours disponibles, et n’habitent pas sur place. Donc si vous avez besoin d’eux, ou espérez créer du lien avec des locaux, vous risquez d’être déçus. Personnellement, je pensais me retrouver dans des structures type chambres d’hôtes. Mais ce fut rarement le cas. Là encore, si le contact est important pour vous, demandez au préalable aux loueurs s’ils logent sur place ou non.

Il est évidemment possible également de regarder du côté des hôtels. Avantage : ils ont généralement une réception ouverte 24h/24. Ceci dit, lors de mes recherches, j’ai trouvé qu’il n’y avait justement pas beaucoup d’offres d’hôtels dans mon budget. Mais cela reste une option.

 

Comment choisir votre logement

Evidemment, tout dépend de vos critères. Personnellement, je me fixe d’abord un budget, puis je privilégie les logements proches du centre ville. Cela me permet de laisser ma voiture sur un parking, et de tout faire à pied. Si votre budget est serré, il vous faudra surement vous éloigner un peu du centre. Renseignez vous au préalable pour savoir si ‘il y a des trains / bus qui peuvent vous emmener ensuite dans le centre. Sinon, il vous faudra reprendre votre voiture, trouver une place (pas toujours facile selon les villes, mais ça se fait), et payer un parking.

Autre point : les logements gérés par des particuliers ne proposent pas toujours le petit déjeuner. Donc si c’est un point important pour vous, là encore, regardez bien en amont. Ceci dit, j’ai été agréablement surprise de voir que la plupart des logements sont plutôt bien équipés (frigo, petite cuisine, etc…). Vous pouvez donc souvent facilement stocker et préparer votre propre repas. 

Sur quels sites trouver votre hébergement

Personnellement, je commence toujours mes recherches sur Booking.com et Tripadvisor, pour voir les hébergements les mieux notés dans chaque ville. Je regarde aussi sur Airbnb, mais pour ce voyage en Italie, je n’ai rien trouvé d’intéressant sur ce site. J’y entre mes demandes (dates, nombre de personnes, avec parking, etc…), et je sélectionne une poignée d’hôtels / chambres qui entrent dans mon budget.

Quand j’ai trouvé le logement que je voulais, je vais ensuite regarder où il est le moins cher : sur le propre site du loueur, sur Booking, ou autre. Par exemple, j’ai réservé mon logement à Alberobello sur Hotels.com car c’était sur ce site qu’il était le moins cher.

Comment j’ai sélectionné mes logements

L’important pour moi, ce sont les notes : prendre un logement bien noté, c’est quasi l’assurance de ne pas être déçu.e. Surtout en Italie où on peut facilement tomber sur des logements médiocres, pas toujours propres ni bien entretenus.

Je regarde ensuite la localisation : je privilégie le centre, mais pas l’hyper centre (ou centre historique). En effet, en Italie, vous ne pouvez pas entrer avec votre voiture, sous risque de payer une amende. C’est ce qu’on appelle les ZTL (zones à trafic limité), c’est quasiment le cas de toutes les villes italiennes, et attention si vous dépassez le panneau, l’amende peut être salée! Même si généralement, les hébergements à l’intérieur de ces zones ont des conventions qui permettent d’entrer gratuitement avec votre véhicule, par précaution, j’évite. De toute façon, les centres historiques sont souvent étroits, et il n’est pas facile de circuler en voiture.

Et enfin, je choisis la chambre qui me plait le plus en fonction de mes derniers critères : la déco, l’espace dans la chambre, la possibilité de se garer pas loin, l’annulation gratuite à la dernière minute, etc…

Evidemment, si vous voulez de l’atypique, vous serez servis dans les Pouilles! Entre les trulli à Alberobello, ou les habitations troglodytes à Matera, il y a de quoi faire dans l’original! Personnellement, je n’ai pas trouvé ce qui me plaisait dans mon budget. Ces logements peuvent être assez chers (c’est logique), assez petits, sans fenêtre, etc… Bref, l’expérience aurait été sympa évidemment, mais avec les enfants, j’ai privilégié le pratique et confortable, à l’atypique. Mais si par exemple, vous y allez en amoureux, que vous avez un bon budget, et que c’est vraiment votre truc, vous trouverez votre bonheur sans problème!

La liste de nos logements dans les Pouilles 

Voici donc la liste des logements dans lesquels nous avons séjourné durant notre voyage. Je vous donnerai plus de détail sur chaque logement dans mes prochains articles correspondants :

Notre chambre à Bari – Les Pouilles, Italie

Voilà mes amis, j’espère que ces quelques infos vous aideront à bien préparer votre voyage dans les Pouilles! On se retrouve très vite pour de nos articles sur nos escapades dans ces belles régions d’Italie. Je vous dis donc à très vite!

With love,

Marine 

A lire sur le même thème :

LES POUILLES, RÉGION DE FOGGIA, PÉNINSULE DU GARGANO : VIESTE, PESCHICI, MONTE SANT’ANGELO

Brindisi – Les Pouilles, Italie

 

 
 

Aucun commentaire pour l'instant.


Commentez l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Subscribe

Just subscribe to my newsletter
to receive all fresh posts