Skip to content

Les Pouilles : Matera, la ville des Sassi

Matera les Pouilles

Matera. M A T E R A. Je ne sais même pas par où commencer, tellement cette ville m’a impressionnée. Je crois que c’est ma plus belle surprise lors de ce voyage dans les Pouilles.

Pourtant c’est amusant, mais Matera n’est géographiquement pas située dans la région des Pouilles, mais dans la région voisine, la Basilicata. Cependant, c’est devenu une étape incontournable lors d’un voyage dans les Pouilles, et vous allez comprendre pourquoi.

Matera – Les Pouilles

Un peu d’histoire

Cette ville est très célèbre car elle offre un paysage unique au monde. En effet, elle est composée de Sassi, des petites habitations troglodytes creusées dans la roche (le tuf), qui constituaient des logements pour les habitants autrefois. La roche étant très friable, au cours des siècles, ces grottes se sont creusées et sont devenues de véritables maisons où vivaient les familles de la ville. Les Sassi di Matera (Pierres de Matera) étaient occupées depuis le Paléolithique, ce qui fait de Matera l’une des plus vieilles cités du monde.

Près de 3000 Sassi étaient habitables, mais elles abritaient les familles les plus pauvres, et Matera est devenu un vaste bidonville. On se rend d’ailleurs bien compte des conditions de vie misérables lorsqu’on les visite. Les familles s’entassaient dans de minuscules espaces, beaucoup de maladies s’y développaient. Dans les années 1950, le gouvernement lance alors un vaste programme d’évacuation des sassi, et la population est alors relogée dans les quartiers modernes de la ville.

De la honte à la célébrité

Laissées à l’abandon jusque dans les années 1980, le gouvernement lance alors un programme de restauration, dans le but de ne pas perdre cet héritage culturel, absolument unique en son genre. Ce plan de relance est tellement bien mené qu’en 1993, les Sassi di Matera sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Depuis, ils habitent principalement des boutiques, des maisons d’hôtes, des hôtels, et des restaurants. Et les touristes affluent plus nombreux chaque année. Auparavant ville de la honte de l’Italie, Matera est devenu un joyau et une capitale européenne de la culture.

Pour info, Matera a récemment servi de lieux de tournage pour des films célèbres: La Passion du Christ de Mel Gibson en 2004, Ben Hur en 2016, et Wonder Woman en 2017.

Matera – Les Pouilles

Que faire à Matera

Se promener! Et admirer cet incroyable paysage qui s’offre à nos yeux. C’est un vrai labyrinthe de petites ruelles et escaliers tortueux. Matera se visitant uniquement à pied, préparez-vous à avoir les mollets qui chauffent 😜 A savoir également : certains quartiers sont totalement interdits aux voitures et d’autres parties sont uniquement réservées aux résidents.

Matera est divisée en deux quartiers : le Sasso Barisano, bien restauré, qui abrite le quartier de la Civita, le plus ancien quartier de Matera, du côté nord ouest de la ville. Et le Sasso Caveoso, plus pauvre, mais tout aussi sublime à visiter.

Si vous le souhaitez, pour commencer, vous pouvez vous rendre dans un des offices de tourisme de la ville, et demander une carte de la ville. Il y a 3 suggestions d’itinéraires que vous pouvez suivre, afin de découvrir les principaux points d’interêts.

Bibi trop contente de partir à la découverte de Matera avec sa famille

La piazza Vittorio Veneto et son belvédère

Pour notre part, nous avons commencé par le quartier Sasso Barisano. Et plus particulièrement par la Piazza Vittorio Veneto, l’une des places centrales de la ville. On peut y découvrir la grande « Fontaine Ferdinandea », deux belles églises, un ancien palais abritant le cinéma communal. Il a également une statue de Salvador Dali baptisée « L’éléphant spatial », représentant un immense éléphant avec des échasses en pattes de girafe, surmonté d’une pyramide reposant sur quatre boulets. Et aussi une statue du cuccu, ces célèbres sifflets en terre cuite en forme de coq que l’on trouve dans les boutiques de la région.

Sous cette place, il y a également un immense réservoir d’eau souterrain, appelé Palombaro Lungo, que l’on peut visiter.

Un bout de la piazza Vittorio Veneto à Matera – Les Pouilles
Statue de Salvador Dali, baptisée « L’éléphant spatial », à Matera – Les Pouilles
Piazza Vittorio Veneto – Matera, Les Pouilles

Et alors surtout SURTOUT, il y a un belvédère, le Belvedere Luigi Guerricchio detto dei « Tre Archi », situé sous les trois arches à côté de la petite église. Ce fut pour moi le plus beau panorama que j’ai vu sur la ville ancienne, ses sassi et la cathédrale. La claque quand nous sommes arrivés! La vue est époustouflante, je ne m’attendais pas à un paysage aussi sublime. Autant vous dire qu’on a commencé fort la visite!

L’église et les petites arches où se trouve le belvedere Luigi Guerricchio detto dei « Tre Archi », place Vittorio Veneto à Matera – Les Pouilles
La superbe vue sur Matera depuis le belvedère Luigi Guerricchio detto dei « Tre Archi » – Les Pouilles

Le quartier Sasso Barisano

Nous sommes ensuite descendus nous balader dans les petites ruelles du quartier Sasso Barisano, et ce fut un enchantement. Tout ce dédale de ruelles pavées et de maisons couleur ocre pâle, c’est une expérience unique à vivre. Cela donne l’impression d’être dans un monde parallèle, tellement le paysage est atypique. Nous avons prix plaisir à flâner et nous perdre à chaque coin de rue. N’oubliez pas de mettre de bonnes chaussures car il y a du dénivelé!

Matera – Les Pouilles
Balade dans Matera – Les Pouilles
Une petite place au coeur de Matera – Les Pouilles
Une statue de Matera – Les Pouilles
Une ruelle avec vue sur Matera – les Pouilles
Quand les garçons ne veulent plus marcher, c’est mon chéri qui s’y colle!

L’Antica Casa Grotta de Matera

Sur notre chemin, nous avons visité l’Antica Casa Grotta qui se trouve via fiorentini dans le quartier du Sasso Barisano. Cette reproduction d’une habitation troglodyte donne un bon aperçu de la vie d’antan. On comprend bien la précarité dans laquelle vivaient les habitants ici, la promiscuité, le partage du logement avec les animaux… C’est encore plus difficile de s’imaginer que certains y vivaient il n’y a pas si longtemps que ça…

Cette ancienne habitation d’une famille de paysan est reconstituée à l’identique, avec les meubles, la cuisine, la chambre, l’espace pour les animaux… On y observe également certaines particularités, comme la façon de conserver le vin dans de grands bacs creusés dans la roche, ou les denrées alimentaires périssables dans une chambre froide alimentée par les neiges de l’hiver. Bref, visite très intéressante, je vous la recommande. Comptez environ 10-15 minutes pour la visite (avec haut-parleurs qui commentent régulièrement en français).

Plus d’infos sur le site de l’antica Casa Grotta de Matera.

L’entrée de la Casa Grotta via Fiorentini- Matera, Les Pouilles
La cuisine et le lieu de vie des animaux de la Casa Grotta via Fiorentini- Matera, Les Pouilles
La chambre de la Casa Grotta via Fiorentini- Matera, Les Pouilles
Milan très étonné par cette statue de la casa Grotta via Fiorentini- Matera, Les Pouilles

Le Duomo de Matera, et son belvédère

Nous avons poursuivi notre chemin jusqu’à la piazza del Duomo, pour admirer de près le Duomo. Cette cathédrale est incroyable, de part sa beauté, et sa position. Elle est tout près de la falaise, et la vue depuis son belvédère est spectaculaire. On peut d’ailleurs y observer la nouvelle ville en arrière plan, qui dénote très clairement des couleurs de la vielle ville.

Construite en 1230, cette cathédrale fut entièrement rénovée récemment dans le cadre de l’élection de la ville en tant que capitale européenne de la culture en 2019. Sa façade extérieure, assez sobre, est typique du style roman des Pouilles. A l’intérieur, on peut y admirer une splendide fresque médiévale: « le jugement dernier ».

Le Duomo de Matera – Les Pouilles
Le majestueux Duomo de Matera – Les Pouilles
Vue sur Matera depuis le belvédère de la piazza del Duomo – Matera, Les Pouilles

La Piazza San Francesco, et son église la Chiesa di San Francesco d’Assisi

Suite de la balade : direction la piazza San Francesco, et la Chiesa di San Francesco d’Assisi. Sur cette place trône fièrement une oeuvre de Salvador Dalí, l’Ipogeo di Piazza San Francesco, un piano à queue surréaliste, avec une statue de femme qui lève les bras en l’air.

Cette place marque également la frontière entre les 2 quartiers de la ville, le Sasso Barisano, et le Sasso Caveoso.

Chiesa di San Francesco d’Assisi, et l’Ipogeo di Piazza San Francesco de Salvador Dalí – Matera, Les Pouilles

Le quartier Sasso Caveoso

Nous avons poursuivi notre chemin en direction du quartier Caveoso. Nous avons flané dans la via Ridola, une belle et grande rue pleine de petites boutiques et cafés pour se restaurer. Petit stop chez le glacier I Vizi Degli Angeli, qui propose de délicieuses glaces, dont certains parfums vegans, et des cornets vegans et sans gluten. Les enfants se sont régalés (et nous aussi 😉 ).

Via Ridola, quartier Sasso Caveoso – Matera, Les Pouilles
Glace vegan et sans gluten chez I Vizi Degli Angeli, Matera, Les Pouilles
Un Boubi gourmand et heureux (et taché 😉 )
Coco a mangé toute ma glace ^^ !

Au bout de cette rue se trouve la piazza Giovanni Pascoli, et juste à côté, un belvédère qui offre encore une vue incroyable sur la ville.

Vue depuis le belvédère de la Piazza Giovanni Pascoli – Matera, Les Pouilles

Nous sommes ensuite descendus dans le quartier Caveoso et sommes allés déambulés dans ses ruelles, jusqu’à la piazza San Pietro Caveoso pour admirer l’église du même nom. Pas très loin, il y a également la Chiesa di Santa Maria di Idris, directement creusée dans la roche, qui vaut le coup d’oeil. Bref, vous l’aurez compris, Matera est remplie d’églises rupestres toutes plus belles les unes que les autres.

Balade dans le Sasso Caveoso, d’où l’on aperçoit la Chiesa di Santa Maria di Idris – Matera, Les Pouilles
L’heure de la sieste pour petit Côme

Bon très franchement, il y a tellement de points de vue sur la ville qui sont splendides qu’il est difficile de tous les nommer! Mais vous l’aurez compris, où que vous alliez dans cette ville, vous aurez les pupilles écarquillées. Il y a d’autres palais, églises, monastères, musées, etc… à voir / visiter. Avec les enfants, nous avons un peu du écourter la visite, c’était quand même assez fatiguant de marcher toute la journée pour eux. Nous avons commencé notre balade à 10h du matin, et terminé à 16h, sans faire beaucoup de pause! Mais nous avons trouvé une idée pour faire un dernier tour de la ville, sans avoir à marcher 😉

Une balade en tuk-tuk : Ape tour

Pour terminer la journée, nous avons alors décidé de faire un Ape Tour, un tour de la ville en petite voiturette Vespa, style tuk-tuk. Vous ne pourrez pas les louper, il y en a partout dans la ville. C’est vraiment un moyen pratique de faire le tour des principaux points d’intérêts sans se fatiguer!

Ce qui est intéressant avec la balade en tuk tuk, c’est que vous passer par l’extérieur de la ville, ce qui nous a permis d’avoir quelques très beaux points de vues, où nous n’étions pas allés en journée. Puis il passe par l’intérieur, ce qui donne une vue globale assez intéressante de l’ensemble de la ville. A mon sens, cela ne remplace pas une balade à pied, mais pour les personnes qui ne peuvent pas marcher longtemps, ou avec des enfants, c’est vraiment une activité sympa à faire.

Un Ape de Matera – Les Pouilles
C’est parti pour la balade!
En pleine balade sur un Ape de Matera – Les Pouilles

Nous sommes partis de la piazza Vittorio Veneto, jusqu’à la Via d’Addozio, ou se trouve le Convento di Sant’Agostino. De là, on a une vue imprenable sur l’immense ravin, et les habitats troglodytes dans la falaise en face. Ainsi qu’une autre magnifique vue sur Matera et son Duomo tout en haut.

Convento di Sant’Agostino – Matera, Les Pouilles
Petites habitations troglodytes face à Matera – Les Pouilles
Vue sur Matera depuis la Via d’Addozio – Les Pouilles
Mon Ninou et moi devant Matera – Les Pouilles

La suite du périple nous a emmené jusqu’au Duomo et d’autres belvédères que nous avions déjà fait. Mais nous nous sommes régalés, ce fut vraiment chouette de se faire promener et de revoir tous ces magnifiques endroits une 2ème fois (même si ce fut un peu court!).

Attention à l’arnaque :

Je vous recommande d’être vigilant avant de réserver une prestation d’Ape Tour. Pour tout vous dire, nous avons choisi selon les conseils de notre hôte au B&B… mais malheureusement nous avons été déçus. En effet, l’agence Info Matera Centro qu’elle nous a recommandé ne nous a pas donné pleinement satisfaction. Enfin c’est plutôt le conducteur du tuk-tuk qui n’a pas été pro. Mais comme c’est l’agence qui l’a embauché pour la course, j’estime que c’est aussi de leur faute.

Je vous explique : j’avais réservé une course de 45 minutes pour 50€. C’est pas donné, mais nous avions envie de nous faire ce petit kiffe. Bref, le chauffeur est arrivé avec plus de 20 minutes de retard, etc… il nous a peine fait un tour de 25 minutes! L’arnaque! Alors c’était très sympa hein, c’est vraiment un truc très chouette à faire. Mais il nous a pressé à chaque arrêt pour repartir plu vite, et n’a pas fait le tour en 45 minutes comme prévu. Attention donc à bien vous faire recommander une agence fiable, ou un conducteur réglo, pour avoir une vraie prestation qui dure pour ce que vous avez payé.

Ipogeo Materasum

Le lendemain, il a un peu plus dans la journée. Cela nous a donné l’occasion de nous reposer un peu, nous étions bien fatigués de nos 1ers jours de road trip dans les Pouilles. Histoire de ne pas passer la journée dans notre B&B, nous sommes tout de même ressortis sur Matera pour aller visité l’Ipogeo Metrasum.

Située sous la ville, cette grande structure de grottes souterraines était un ensemble d’habitations, de réserve et citernes de collecte d’eau, de greniers, de four, etc… Aujourd’hui vide, il permet de s’imaginer la vie dans ces grandes caves, grâce à des panneaux explicatifs. C’était un peu vide à mon gout, j’aurais aimé qu’il y ait une sorte d’exposition pour reproduire ce qu’on pouvait y trouver auparavant. Et j’aurais apprécié un guide également (je crois qu’il est d’ailleurs possible de réserver en avance sur le site), mais les audio-guides font bien le job aussi. Le film explicatif avant la visite est très intéressant, et retrace en images la vie des anciens habitants.

Plus d’infos sur le site Ipogeo Materasum.

Ipogeo Materasum de Matera – Les Pouilles

Belvédère Murgia Timone

Première chose à faire quand vous arrivez sur Matera, et qui offre encore un point de vue incroyable sur la ville : le belvédère Murgia Timone. Situé de l’autre côté du ravin, à quelques kilomètres de la ville, il offre une vue d’ensemble de Matera. Une belle entrée en matière, qui donne déjà une idée du côté atypique de cette cité. Attention, on ne peut pas y accéder en voiture, il faut marcher au moins 1km sur des petites routes terreuses pour y accéder. Pas très pratique avec la poussette, mais ça se fait facilement avec un porte-bébé. Avec de bonnes chaussures, c’est une marche agréable qui permet d’arriver à ce point de vue.

Belvédère Murgia Timone, avec vue sur Matera – Les Pouilles

Ou manger / boire un verre à Matera

Camerlingo Bistrot

Ce petit resto qui se trouve Via Ascanio Persio propose de délicieuses Orecchiette con cime di rapa, des pâtes aux fanes de brocoli. C’est l’un des plats les plus typiques des Pouilles que vous retrouverez facilement dans la plupart des restaurants de la région (attention, si vous les voulez vegan, demander s’il n’y a pas d’anchois). Servi avec un peu de chapelure frite, et des piments croustillants, ce plat est juste délicieux.

Nous avons été ravi de ce resto et de l’accueil que nous a réservé son personnel. Ils ont été adorables avec nos enfants, et ont même offert une petite assiette de pâtes à l’huile d’olive pour Milan, gratuitement. En plus, c’était copieux et pas cher. Une très belle adresse pour se régaler à un prix très raisonnable.

Orecchiette con cime di rapa, un plat typique des Pouilles

Pasteggiando

Autre endroit pour déguster des Cime Di Rapa vraiment bonnes : Pasteggiando. Situé sur la piazza San Francesco, face à la statue de Dali, ce petit magasin de pâtes sert de généreuses portions à bon prix. Et en plus, c’est vraiment excellent! Nous avons pris à emporter, mais il y a quelques tables dehors pour déjeuner sur place si on le souhaite. Et pour info, il y a une autre boutique Pasteggiando à Matera, sur la piazza Vittorio Veneto. Nous nous sommes vraiment régalés, c’est une bonne adresse pour manger bon et sur le pouce.

Les pâtes Cime di Rapa de chez Pasteggiando – Matera, Les Pouilles

Focacceria del sedile

Pour boire un verre sur une terrasse avec un service sympa, je vous conseille ce bar / resto. Alors je ne sais pas ce que vaut la nourriture ici, car nous y avons simplement bu un verre et manger une glace. Mais nous avons apprécié la gentillesse du gérant et le fait de ne pas nous faire assommer par les tarifs. De plus, la terrasse donne sur la Piazza Sedile, le cadre est plutôt agréable. Et pendant ce temps, Milan a pu jouer sur un cheval de bois et se défouler un peu ^^ !

Un Boubi heureux 🙂

Notre logement à Matera : Livingstone B&B

Nous avons rarement trouvé un logement qui nous satisfasse autant. C’était absolument génial, et surtout grâce à la gentillesse de Miriam, qui est une hôte exceptionnelle.

D’abord, le logement en lui-même est magnifique. Notre lit était très grand et confortable, la chambre très propre et moderne. Tv, frigo, clim, balcon… elle est hyper bien équipée, on sent que Miriam aime recevoir. La déco était encore mieux que sur les photos. Nous étions dans la chambre « Paris » (il y a également la chambre « Londres » et New York »), elle était hyper jolie, et très spacieuse pour nous 4.

La chambre Paris au B&B Livingstone – Matera, Les Pouilles

La salle du petit déjeuner était aussi très belle, aussi décorée sur le thème du voyage. Le petit déjeuner est à la carte, vous pouvez commander tout ce que vous voulez, autant dire que c’est copieux! Des bons jus de fruits, des gâteaux, des viennoiseries, du pain de Matera, et même des croissants vegans 🙂 ! Le choix est énorme, c’est de loin un des meilleurs petits déjeuners de notre séjour dans les Pouilles.

La salle du petit dej notre B&B Livingstone à Matera – Les Pouilles

La localisation de ce B&B est parfaite : nous avions vue sur un parc depuis notre balcon (le parc du Château Tramontano), et à 2 minutes à pied de l’hyper centre. Vraiment l’idéal pour visiter la ville et être près des boutiques et restaurants.

Notre vue depuis la chambre sur le parc du château Tramontano – Matera, Les Pouilles
2 inconvénients à noter

Le logement est au 1er étage d’un petit immeuble sans ascenseur. Et il n’y a pas de parking attenant, nous sommes allés nous garer au parking Welcome Matera via Cappelluti, à 500 mètres de là (30€ pour 2 jours). Personnellement, ces 2 éléments n’ont pas été problématiques pour nous, tout le reste a très largement compensé ces 2 inconvénients. Je vous les note juste pour que vous en ayant connaissance.

Notre meilleur logement dans les Pouilles

Vraiment, nous avons adoré y séjourner, honnêtement nous étions trop biens, nous ne voulions plus partir! Et le vrai plus de ce logement, outre qu’il soit déjà magnifique et chaleureux, c’est l’accueil de Miriam. Ce petit bout de femme hyper dynamique a été plus qu’adorable avec nous, et surtout avec nos enfants (et dieu sait combien ils sont remuants et bruyants!). Eh bien elle a toujours été hyper sympa avec eux, elle jouait même avec eux, Milan était fan d’elle! Pour tout vous dire, c’est le logement le plus cher que j’ai pris durant ce voyage, et je ne regrette absolument pas mon choix : c’était de loin le meilleur où nous sommes restés!

Le prix : 110€ / nuit pour une chambre quadruple, petits déjeuners et taxes comprises. Je ne peux que vous recommander les yeux fermé ce logement d’exception où je retournerai sans hésitation!

Plus d’infos sur Livingstone Bed & Breakfast.

Une petite place dans Matera – Les Pouilles

Conclusion

Vous l’aurez compris, j’ai été fascinée par Matera. Cette ville est tout simplement incroyable, hors du temps. J’ai été éblouie par sa découverte. Matera est totalement unique, et c’est vraiment ma plus grande surprise lors de notre road trip dans les Pouilles!

En tout cas, j’espère vous avoir donné envie d’aller visiter ce joyau de la Basilicate. Et si c’est le cas, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire sous cet article, ça me fera plaisir 🙂

Bon voyage les amis,

With love,

Marine

A lire sur le même thème :

CONSEILS POUR LA LOCATION DE VOITURE, ET LES HÔTELS DANS LES POUILLES, EN ITALIE

LES POUILLES, RÉGION DE FOGGIA, PÉNINSULE DU GARGANO : VIESTE, PESCHICI, MONTE SANT’ANGELO

BARI ET TRANI EN FAMILLE, DANS LES POUILLES

Matera – Les Pouilles

Aucun commentaire pour l'instant.


Commentez l'article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Subscribe

Just subscribe to my newsletter
to receive all fresh posts